Coup de pouce pour la plantation de haies d'espèces indigènes

Consciente de l'intérêt d'un maillage écologique dense, la Commune de Seneffe met tout en œuvre pour réussir son Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN). Un des objectifs du partenariat est de préserver les magnifiques bocages qui restent dans l'entité et de façon générale de susciter la replantation de haies d'espèces indigènes. Possible ?Oui ! A Seneffe depuis 1998, les habitants désireux de planter une haie d'espèces indigènes de plus de 50 mètres reçoivent les arbres de la Commune.

Chaque année, courant du mois d'octobre, un appel aux projets est lancé via le " Journal du PCDN ". Impossible de donner tout à tout le monde. Les projets sont sélectionnés mais le maximum est fait afin que chacun soit satisfait. Priorité est donnée aux haies qui renforceront vraiment le maillage écologique, aux haies libres, variées et non privatives… avec néanmoins le souci d'avoir une diversité de haies - libres, taillées, mélangées, charmes, hêtres, aubépines, chênes purs… Les agriculteurs sont bien sûr prioritaires ! Les candidats sont contactés personnellement afin de définir avec eux le type de haies le plus adapté à leur situation. Très souvent, les habitants demandent une haie en charme et ce, parce qu'ils ne perçoivent pas très bien ce qu'est une haie libre et mélangée d'espèces indigènes. Le Service des Travaux assure la commande et le transport des arbres et prépare les lots d'arbustes. Le jour " J ", chaque participant reçoit un nombre et un type d'arbres adaptés à son projet, le tout accompagné d'un dépliant personnalisé d'information sur la façon de procéder pour planter. Il signe un document dans lequel il engage à planter et à entretenir sa haie en " bon père de famille " ainsi qu'à participer à la journée annuelle de la haie. La distribution permet encore d'informer et de sensibiliser le plus grand nombre… Des agents de la Divion Nature et Forêt, le jardiner et l'éco-conseillère de la Commune répondent aux nombreuses questions : Comment planter ? Faut-il mettre de l'engrais ? Que faire s'il gèle ? … Les guides-composteurs profitent aussi de cette journée pour tenir un stand qui a bien du succès ! Au cours de l'année, l'équipe communale contrôle les plantations… l'occasion de donner quelques conseils d'entretien et de taille.

Le budget communal pour cette action est de l'ordre de 200.000F : environ 180.000F pour les arbustes et 20.000F pour les publications.

Cécile Alphonse, éco-conseillère et coordinatrice du PCDN, est heureuse des résultats. En trois ans : plus de 25.000 arbres distribués et plus de 7 km de haies plantées. Sans compter que certaines personnes motivées par ce coup de pouce de la Commune ont complété leur plantation. Par exemple : un habitant souhaitait planter sur une longueur de 450 mètres. La Commune lui a offert des arbres pour planter 100 mètres, il a acheté le solde… Il a ainsi planté les 450 mètres en espèces indigènes. Ce cas n'est pas unique ! D'autres ont ainsi planté des haies de charmes ou même des haies mélangées autour de très récentes habitations alors qu'il envisageait de mettre des thuyas ou des lauriers-cerises…
Au fil des ans, les kilomètres de nouvelles haies d'espèces indigènes ne seront pas négligeables dans l'entité et auront, à long - moyen ? - terme, un effet sur le maillage écologique. Il faut noter que certains quartiers s'organisent pour remettre un projet très cohérent en terme de réseau écologique… Ce succès est sûrement dû à l'ensemble de la dynamique du PCDN qui, ces dernières années, a multiplié les actions de sensibilisation : visites de jardins naturels, journées d'informations sur l'entretien des saules têtards, les prairies fleuries… 

Contact                                                                                                    
Cécile Alphonse |Commune de Seneffe | 064/52 17 26 | E-mail : c.alphonse@seneffe.be

>> Liste des 21 projets