Des solutions environnementales aussi pour les bateliers

Les bateliers n'ont pas vraiment de solution respectueuse de l'environnement pour se débarrasser de leurs huiles usées. Celles-ci sont le plus souvent rejetées directement dans la rivière ou le fleuve… A Liège, l'asbl " Les péniches " souhaite y remédier !

Il n'y pas trente-six solutions… un bateau collecteur ! Cette infrastructure n'existe pas en Wallonie mais bien en Flandre, en Allemagne… Concrètement, de passage par le Canal Albert, le batelier désireux de se défaire de ses déchets contacterait l'asbl par radio. Rendez-vous est alors pris avec le bateau collecteur pour effectuer la vidange.

D'autres déchets, spécifiques au monde de la batelerie, pourraient également être repris, notamment les déchets de machinerie (graisses usagées, filtres usés, chiffons imbibés, divers récipients et emballages…).

Les locaux de l'asbl ne sont autres qu'une péniche… aucun problème, dès lors, pour établir des contacts avec les bateliers ! Les possibilités de sensibiliser les bateliers à des pratiques plus respectueuses de l'environnement et de prévenir les rejets dans les eaux de surface sont réelles. L'asbl " Les péniches " développe en outre un volet social via la réinsertion socioprofessionnelle de jeunes qui seront aussi sensibilisés à la protection de l'eau.

Hélène Defense, en tant qu'éco-conseillère stagiaire, a récolté les informations, dressé un état des lieux avant de concrétiser une étude de faisabilité… avec pour objectif de trouver les fonds pour développer ce projet en Wallonie. Engagée par l'asbl, elle poursuit son travail et a obtenu l'agrément en tant que collecteur et transporteur d'huiles usagées… condition sine qua none pour obtenir les subsides, bien nécessaire ! Un bateau collecteur coûte de l'ordre de 3 millions de FB… La demande de subsides fait son chemin. Une première aide de la Province de Liège vient encourager l'asbl à poursuivre dans cette voie. Gageons que d'autres viendront bientôt.

Inévitablement, le monde des bateliers est bien différent de " ceux qui vivent à terre "… Les bateliers sont ainsi trop souvent oubliés des campagnes de sensibilisation en matière d'environnement, d'éco-consommation… Outre le projet de collecte, c'est la participation des bateliers à la gestion des déchets que Hélène Defense vise. 
Contact