Eco-gestion au Théâtre Royal de la Monnaie

La gestion de l'environnement n'est pas seulement un alignement d'actes techniques. C'est aussi un acte culturel qui prend toute sa valeur dans une entreprise à vocation culturelle telle que le Théâtre Royal de la Monnaie (TRM). Une équipe d'éco-conseillers de l'ABECE initie tout le personnel du théâtre à la protection de l'environnement et à la minimisation des déchets.

Une première analyse sommaire des différents aspects et impacts environnementaux des activités du théâtre a conduit à un état des lieux des flux de matériaux mis en œuvre : inventaire quantifié et qualifié par département. Cet état des lieux a amené la direction et l'équipe des éco-conseillers à concentrer le développement du projet sur 5 aspects : l'utilisation du papier, la mobilité, la consommation d'énergie, la gestion des déchets, la gestion des produits dangereux. Pour chacun de ces thèmes, un " Eco-team " s'est constitué et se réunit tous les 15 jours. Mensuellement, la direction et les membres de tous les éco-teams échangent les résultats des actions implantées, les difficultés rencontrées…

Des actions concrètes sont mises en place au sein du TRM : minimisation et tri des déchets, utilisation de produits d'entretien plus respectueux de l'environnement, suivi de la consommation de papier, inventaire qualitatif des produits dangereux utilisés, intervention plus intéressante de l'employeur dans les frais de déplacements "éco ", collaboration avec " Taxistop "… Une procédure de gratification " symbolique " récompense les personnes les plus pro-actives dans ce projet.
Un tableau de bord environnemental et le développement d'indicateurs de performance simples permettent de suivre l'évolution des actions développées.

Une réelle motivation et implication de tout le personnel sont importantes pour optimiser le succès du projet au cours du temps. Dans ce but, une brochure décrivant les conclusions de l'état des lieux et un descriptif des actions futures est distribuée à tout le personnel du Théâtre, de l'information circule régulièrement sur l'intranet, des affiches rappellent les messages… Le public n'est pas oublié : une communication environnementale lui est destinée dans le journal et sur le site Web du Théâtre Royal de la Monnaie. Un guide de bonnes pratiques sera diffusé à l'ensemble du milieu culturel et théâtral bruxellois.

Le projet est financé par le SSTC (Services fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles) pour le développement d'indicateurs de performance et l'IBGE pour la mise en place d'un projet de minimisation des déchets.

Isabelle Verbeke estime que le projet au sein du TRM est globalement très positif. Pourtant, quelques améliorations structurelles devraient être envisagées comme la désignation d'un " responsable environnemental ", une harmonisation des moyens de communication… D'autre part, si le va-et-vient permanent du théâtre est lié à la caractéristique même de celui-ci, cette mobilité implique certaines difficultés pour la sensibilisation, la centralisation des achats au sein d'une seule unité (un magasin) et la poursuite des actions au cours du temps.

Le premier objectif à long terme est bien sûr d'améliorer la gestion de l'environnement du TRM. Néanmoins, la finalité sous-jacente à ce projet consiste également à sensibiliser le personnel du théâtre au sein de leur travail mais aussi dans leur vie quotidienne et privée. Aussi, la communication externe du projet (aux spectateurs, aux autres théâtres…) positionnera le TRM sur le devant de la scène en tant qu'avant-gardiste et pourra briser, aux yeux de tous, les a priori… La prévention et la gestion de l'environnement ne restent pas confiné au secteur industriel ! 

Contact                                                                                          
Marie-Hélène Steurs


>> Liste des 21 projets