Le métier

La préoccupation environnementale fait apparaître de plus en plus un besoin de rapprochement entre les citoyens, les acteurs socio-économiques, les scientifiques et le monde politique. C’est pour tenter de répondre à ce besoin que s’est développé le métier d’éco-conseiller; celui-ci a connu son véritable essor en 1987 et 1988, à l’occasion de l’Année Européenne de l’Environnement.

L’éco-conseiller est un généraliste de haut niveau qui dispose d’une formation en environnement et en communication. Entre autres rôles, l’éco-conseiller se veut une aide à la décision, un médiateur et un agent de changement. Il favorise le dialogue et la mise en réseau des différents acteurs de l’environnement et participe au changement des structures et des mentalités. Il est aussi un modérateur. L’éco-conseiller est l’agent transversal par excellence puisque ses actions nécessitent la collaboration et les compétences des autres départements.

Télécharger le référentiel métier