Subvention aux communes pour l’engagement ou le maintien d’un conseiller en environnement en Région wallonne

En Région wallonne, le décret participation du 31 mai 2007 (art R41-12) prévoit l’octroi d’une subvention pour l’engagement ou le maintien de l’engagement d’un conseiller en environnement sous certaines conditions, dont celle de disposer d’un Agenda 21 local dans les trois ans suivant la décision de l’octroi du subside. Actuellement 69 communes wallonnes bénéficient de cette aide.

Dès le vote de ce décret mais également de son arrêté d’exécution du 20 décembre 2007, l’ABECE était intervenue auprès du Ministre Benoît  Lutgen (Ministre de l’Environnement à l’époque). Globalement, l’ABECE se réjouissait des conditions d’octroi de cette subvention. La seule inquiétude de l’ABECE résidait dans la nécessité pour les communes souhaitant bénéficier de la subvention de disposer d’un agenda local 21. Le lien entre la subvention et l’Agenda 21 local nous faisait craindre qu’il soit un frein à l’engagement de conseillers en environnement dont les communes ont grand besoin ou un risque de voir de « mauvais » Agenda 21 local voir le jour par « obligation ». Par ailleurs, il était évident que les conditions (notamment, obligation d’un AL21) et les limites budgétaires ne permettraient pas de répondre aux besoins de  l’ensemble des communes.

Parallèlement, l’ABECE a entretenu de nombreux échanges sur l’ensemble de la problématique « subside conseiller en environnement dans les communes wallonnes » avec l’administration régionale, le cabinet du  Ministre Henry et l’Union des Villes et Communes Wallonnes (UVCW) et n’a cessé de relayer les informations venant de la base.