Achats malins… déchets en moins

Fin des années '90, la production de déchets dans nombre de communes wallonnes croît sans cesse. Face à l'augmentation du coût de la mise en décharge et de l'application de la " taxe-sanction " de la Région, la plupart des communes privilégie une politique de tri. A Havelange, les élus ont souhaité trouver une alternative plus durable...

La Commission Déchets de la commune (représentants " majorité - opposition ", administratifs et techniques) désirait trouver une parade à la consommation aveugle et à la production toujours croissante des déchets qui en résulte. Cette " parade " devait conduire à un réel changement des comportements des Havelangeois et ainsi permettre une réduction à la source de la quantité des déchets et non pas un simple transfert vers d'autres filières… Parallèlement, afin de mener une réelle politique de prévention des déchets, la commune a choisi de ne pas s'affilier à Fost Plus.

Conscients de l'importance de l'enjeu, les élus font appel, début du printemps 98, à l'asbl Espace Environnement pour réaliser un audit de la gestion des déchets à Havelange et mettre en place un Plan de Prévention en collaboration avec l'éco-conseiller, la Commission Déchets et bien sûr le Conseil Communal. En septembre, après une large publicité, viennent les rencontres avec la population et les associations locales. Dans la foulée, 4 groupes de travail sont constitués pour organiser la prévention à tous les niveaux : un groupe " écoles ", un groupe " Sensibilisation ", un groupe " Commerçants " et un groupe " Guides-composteurs ".

Les acteurs locaux sont motivés… Un mois plus tard, les premières actions sont déjà visibles, les premiers résultats aussi ! Le dernier trimestre de 1998 montre une diminution de 10kg de déchets par habitant par rapport à 1997, et cela sans actions " compostages " ni " financières ".
En janvier 1999, le sac payant est imposé… Les actions de promotion de la prévention lors des achats et du compostage se développent… Les résultats ne se font pas attendre ! En 1999, les Havelangeois n'ont produit que 139kg/hab/an, soit une diminution de 53% par rapport à 1998 !

L'intervention de l'asbl Espace Environnement s'est terminée fin 1999. Il ne fallait pas baisser les bras. Un programme minimum de suivi des actions à mener en 2000 a été réalisé en collaboration avec les groupes de travail, deux associations locales, la Commission Déchets et l'éco-conseiller communal.
L'implication des acteurs locaux et de l'ensemble de la population est fondamentale… Elle doit pouvoir se maintenir dans le temps. Toutefois, l'appui d'une asbl comme Espace Environnement au début de la démarche permet de développer plus facilement des méthodes participatives et implicatives. L'intervention d'un consultant extérieur permet aussi aux acteurs locaux de prendre plus de recul… et parfois, de dépasser certains problèmes, de décloisonner les services de l'administration…

Ce travail participatif pour une prévention est long et difficile. Chaque groupe-cible doit être abordé en fonction de ses spécificités… Initier un changement de comportement parmi le personnel communal n'était, par exemple, pas gagné d'avance. Il était illusoire d'établir un système de réunions comme pour les autres groupes. Un contact plus personnel et un travail par petits groupes étaient nécessaires, ce qui a permis certains changements visibles, mais cela reste difficile.

Soucieux de progresser en tenant compte de l'avis des partenaires et de la population, Philippe Schoemans, l'éco-conseiller communal, tente, au fur et à mesure de la mise en place d'actions, de réaliser une évaluation formative et ce, grâce à des enquêtes, des " bons " réponse, des réunions et beaucoup de contacts personnels.

D'un point de vue financier, de l'avis même de certains conseillers communaux, le Plan de Prévention doit être pris comme un investissement et pas comme une dépense… Pour les années '98 et '99, le projet a représenté une dépense de l'ordre de 2.000.000 FB (49.578,70 euros) pour les prestations d'Espace Environnement, la formation des guides-composteurs, la prime au compostage, l'achat de matériel, fûts… mais pour la seule année '99, la Commune a épargné plus d'1.500.000F grâce à la diminution des déchets.

Tant Espace Environnement que les acteurs communaux sont conscients que l'imposition du sac payant a accéléré les processus de diminution des déchets ménagers sur l'entité. Néanmoins, ils sont convaincus que le Plan communal de prévention des déchets a permis d'offrir des alternatives réelles aux ménages et donc de canaliser l'effort de diminution vers la prévention des déchets et le compostage à domicile. Il est difficile de faire la part des choses entre " l'effet compostage " et " l'effet prévention " pour expliquer la réussite du plan. Par contre, il est clair qu'une grande part du succès du plan est dû au travail de terrain et à la rencontre avec la population, en plus de la campagne " médiatique ". L'éco-conseiller s'est attaché à instaurer un dialogue constant entre la population, les partenaires et l'Administration. Un des objectifs de la démarche était que les Havelangeois s'approprient le Plan.

Même si les bénévoles estiment le rythme des réunions et des actions très intenses et dès lors, regrettent de ne pas avoir eu le temps de mieux les finaliser, ils sont agréablement surpris et étonnés des résultats obtenus. Ils ne pensaient pas que leurs actions de sensibilisation pouvaient réellement avoir un impact direct et rapide sur l'évolution des quantités de déchets ménagers. Bien sûr, certaines actions n'ont pas atteint l'effet escompté… mais globalement le message est passé !

Philippe Schoemans, éco-conseiller à Havelange, est heureux des défis relevés en 1999 mais aussi de constater qu'en 2000 et pour le premier trimestre 2001, la quantité de déchets récoltés tourne toujours autour des 142 kg/an.hab. Le plus dur restera d'assurer le maintien de la prise de conscience et du changement des comportements : la prévention doit s'entretenir. Si les bénévoles s'essoufflent quelque peu, la dynamique demeure et permet d'élargir les changements des comportements vers l'éco-consommation en général (eau, énergie,…) et la protection de la Nature (projet de contrat rivière,..). Ainsi, finalement, d'assurer petit à petit un développement durable de la commune.

Espace-Environnement a une belle expérience dans l'accompagnement des communes wallonnes qui désirent mettre en place un plan communal de prévention des déchets. Le rôle de l'association est double : favoriser les changements de comportements de la population et créer une dynamique locale.

Jean-Marie Savino, éco-conseiller d'Espace Environnement, a pris en charge la dynamisation, la coordination, l'accompagnement et l'évaluation des différents groupes de travail. Son rôle est d'accompagner les communes ainsi que les membres des groupes de travail dans la concrétisation des actions qu'ils choisissent, en les aidant à structure leur manière de travailler. Tous les mois, des réunions sont organisées afin d'élaborer un programme de travail pour des réalisations concrètes. Un contact régulier entre les citoyens est important car il permet de nourrir la dynamique de groupe. Espace-Environnement valorise l'expérience acquise dans le cadre du plan de prévention de la commune d'Havelange, mais aussi auparavant d'Oupeye, dans la mise en place de nouveaux plans de ce type ailleurs en Wallonie (Courcelles et Aiseau-Presles) mais aussi dans certaines intercommunales (ICDI-14 communes- 416.000 habitants). 


Contacts

Philippe Schoemans | Commune d'Havelange | 083/61 53 31 | ecoconseil.havelange@publilink.be
Espace Environnement | 071/300 300

>> Liste des 21 projets