Agenda local 21 en Région wallonne

Force est de constater que beaucoup de communes wallonnes bénéficiant du « subside conseiller en environnement » se sentent démunies pour mener à bien la mise en place de l’Agenda 21. 

C’est pourquoi la Maison de l’Environnement (Espace Environnement) a suscité une concertation avec un panel d’acteurs impliqués dans la mise en oeuvre d’Agenda 21. L’objectif de la démarche était de dégager, de manière concertée, les leviers d’actions pertinents afin de favoriser la mise en oeuvre d’Agendas 21 locaux sur le territoire de la Région wallonne.
Fin 2009, la Maison de l’Environnement a réalisé des entretiens en face à face avec une série d’acteurs bruxellois et wallons en lien direct avec la dynamique Agenda 21, que ce soit par leur implication dans la gestion administrative, la coordination régionale, le soutien technique, l’intervention comme sous-traitant ou encore la fonction de coordinateur local. Les acteurs qui ont été consultés sont : Bruxelles Environnement - IBGE, l’Association des Villes et Communes de la Région de Bruxelles-Capitale, l’Union des Villes et Communes de Wallonie, la Fondation pour les Générations Futures, Habitat & Participation, Trame, Ramboll Managment, l’Administration communale de Forest, la Fondation Rurale de Wallonie, le CePeFEDD et l’ABECE.

En mars 2010, la Maison de l’Environnement  a organisé une table ronde pour croiser les expériences et points de vue de l’ensemble du panel d'acteurs impliqués dans la mise en oeuvre des A21L. 

Suite à la consultation de ces différents acteurs et à l’organisation de la réunion de concertation, Espace Environnement a formulé au Ministre Henry des recommandations très pratiques visant à favoriser la mise en oeuvre d’Agendas 21 locaux. Ce «livre blanc» contient des propositions déclinées à court, moyen et long terme.

Afin de poursuivre de façon approfondie sa réflexion sur le sujet, le Ministre Henry a engagé dans son cabinet Véronique Maes, stagiaire de la 20e promotion de l’Institut Eco-Conseil. Au cours de son stage de septembre 2010 à mars 2011, Véronique Maes a contacté l’ABECE à de nombreuses reprises afin de bénéficier d’un éclairage de terrain pour ses différents dossiers mais aussi pour la rédaction de sa note d’orientation concernant la « méthode et le soutien à apporter aux A21L en Wallonie ». Les échanges se sont poursuivis par deux réunions de travail en 2011 au Cabinet du Ministre Henry :
  • Réunion du 15/02/2011 avec Cécile Alphonse, éco-conseillère à la Commune de Seneffe, Christophe Deneve, éco-conseiller à la Commune de Mouscron (ABECE) ainsi que Ingrid Lavendy, conseillère en environnement à la Commune des Bons Villers - Philippe Vilcot, éco-conseiller à la Commune de Silly était excusé (membres de l'association).
  • Réunion du 17/01/2011 avec Christophe Deneve et Cécile Alphonse y représentaient l’ABECE. Sujet de la rencontre : l'orientation du travail d'Espace Environnement concernant l'A21L.
Parallèlement à ce travail réalisé par Espace Environnement et à la réflexion interne au cabinet du Ministre Henry, la DGARNE a entamé une large réflexion pour mieux coordonner la démarche Agenda 21 local entamée depuis quelques années au niveau des Communes wallonnes, notamment par le  biais du décret du 31 mai 2007 relatif à la participation du public en matière d'Environnement et de l'AGW du 20 décembre 2007 portant exécution de ce décret (subside « conseiller en environnement » mais aussi par la démarche-pilote AL21 dont la FRW a été chargée par la Région, avec des communes volontaires (parmi celles qui bénéficient déjà de son accompagnement) afin que le Programme communal de développement rural (PCDR) vaille Agenda local 21.

A l’invitation de MM Michel Vanquaillie et Jean-Luc Matthieu (DGARNE), l’ABECE a participé le 14 juillet  2010 à une réunion d'échange d'informations sur les différentes actions en matière d'Agenda 21 local et également de suggestions quant à l'organisation future pour la Wallonie. Les divers partenaires invités étaient l’ABECE, Coren, Espace Environnement, la Fondation Rurale de Wallonie, l’Institut des Affaires Publiques - Cunic, l’Institut Eco-Conseil, la Fondation pour les Générations Futures et l’Union des Villes et Communes de Wallonie.