La préoccupation environnementale fait apparaître de plus en plus un besoin de rapprochement entre les citoyens, les acteurs socio-économiques, les scientifiques et le monde politique. C’est pour tenter de répondre à ce besoin que s’est développé le métier d’éco-conseiller. Celui-ci a connu son véritable essor en 1987 et 1988, à l’occasion de l’Année Européenne de l’Environnement. 
 
Agent de promotion du développement durable, agent de changement ... Comment définir le métier de conseiller en environnement / éco-conseiller ? 

Pour répondre à cette question, l'ABECE a rédigé un document qui servira de base à la définition que chacun aura à cœur de défendre dans sa pratique quotidienne : le Référentiel métier.

La première vocation de l’éco-conseiller est d’assurer au maximum la prise en compte de la protection de l’Environnement et des ressources naturelles (air, eau, sols, faune, flore, …) et d’intégrer les activités humaines dans une perspective de développement durable. Entre autres rôles, l’éco-conseiller, généraliste formé à la communication et à la gestion de projet, se veut une aide à la décision, un médiateur et un agent de changement. Il favorise le dialogue et la mise en réseau des différents acteurs de l’environnement et participe au changement des structures et des mentalités. Il est aussi un modérateur.

Le Référentiel insiste sur les valeurs qui sous-tendent le métier , valeurs partagées par d’autres acteurs de la société dans laquelle nous nous inscrivons :
  • L’éco-conseiller est un généraliste
  • L’éco-conseiller « fonctionne » en réseau et dans la transversalité
  • L’éco-conseiller se forme et sinforme
  • L’éco-conseiller informe et sensibilise
  • L’éco-conseiller est un promoteur de la participation citoyenne et un facilitateur de la communication
  • L’éco-conseiller est un agent de changement

En savoir plus 

Reconnaissance du métier par le FOREM  : Lien 

Subvention aux communes pour l’engagement ou le maintien d’un conseiller en environnement en Région wallonne : Lien 

Harmonisation du métier au niveau européen : Lien